Réussir le concours d'entrée en IFSI

Comme chaque année entre novembre et mai, les questions vont pleuvoir au sujet du concours d'entrée en IFSI. On trouve d'ailleurs beaucoup de chose sur le sujet dans pas mal de forum (en particulier sur infirmiers.com).
Malgré tout en l'espace de quelques mois, j'ai été sollicité plusieurs fois pour conseiller des candidats à ce fameux concours. J'en suis d'ailleurs très flatté.
Alors pour ne pas répéter sans cesse la même chose et pour faire bénéficier le plus grand nombre de ma modeste expérience, je vais me convertir quelques instants en donneur de leçons et je vous livre ici, aujourd'hui, les secrets de ma réussite au concours d'entrée IFSI !!! 
Tadaaa !!

La première des règles : y croire.
Ben ouais. Si vous allez au concours en vous disant "de toute façon, je suis nul(le), j'y arriverai pas", le mieux est de vous économiser le voyage.

Ensuite, il faut déjà comprendre comment fonctionne le concours. Il comporte deux épreuves. Une épreuve écrite (en deux parties) déterminera si vous pouvez vous présenter ou non à l'épreuve orale. Si vous avez au moins 10/20 de moyenne entre les deux parties de l'épreuve écrite, vous êtes "admissible", c'est à dire que vous faites partie des 50% (environ) d'inscrits qui ont le droit de continuer... L'épreuve orale sert à "mesurer" votre détermination et votre motivation. Là encore, une note inférieure à 10/20 à cette épreuve orale est éliminatoire. Enfin, la moyenne des notes est faite et un classement de la meilleure note à la moins bonne est établit. En fonction du nombre de place dans l'IFSI, les X candidats ayant obtenus les meilleures notes sont retenus en liste principale. Les autres sont inscrit sur liste complémentaire (ceux qui n'ont pas étés éliminés à l'écrit ou à l'oral, bien sûr). C'est à dire que leur entrée à l'institut ne peut se faire que si un nombre de candidat suffisant sur la liste principale (correspondant à leur rang sur liste complémentaire) se désiste et libère sa place. En gros, si vous êtes douzième sur liste complémentaire, il faut que douze candidats de la liste principale se désistent pour que vous soyez admis à l'IFSI.

Vous l'avez compris, les notes sont importantes. Ne faites aucune impasse. Meilleures seront vos notes et meilleur sera votre classement.

Pour l'épreuve écrite, il y a deux parties : les tests psychotechniques et la culture générale.
Pour les tests psychotechniques, il faut s'entrainer. Commencez longtemps à l'avance, ce sera plus facile. Travaillez une demi heure ou une heure par jour régulièrement et ça rentrera tout seul. Ce qu'il faut c'est choper les automatismes et être rapide.
J'ai collecté ces adresses quand je préparais le concours. Ça peut servir :
http://www.sudoku-gratuit.fr/test-psychotechnique-concours-ifsi.htm
http://ifsitests.free.fr
N'hésitez pas aussi à acheter un livre de tests psychotechniques pour vous exercer. Il y en a plein les librairies au rayon "Concours paramédical" ou ici.

Pour la culture générale, il faut être à l'affut des informations dans les domaines santé/social. Il faut vous documenter, regarder les émissions TV ou écouter les émissions radio dans le domaine de la santé. Pour chaque sujet demandez vous ce que vous savez dessus et ce que vous auriez à dire. Soyez curieux de tout. Forcez vous à avoir un avis sur tout. Mais ne vous contentez pas de rabâcher les lieux communs.
Lisez des livres sur le métier d'infirmier. Quand je préparais le concours, j'ai lu les bouquins suivants :

Enquêtes psychosomatiques, de Salomon Sellam.
Une série d'analyses psychosomatiques très intéressantes. Vous ne verrez plus vos maladies d'un même œil.

Être Infirmier aujourd'hui, de Philippe Gaurier.
D'une ONG à l'hôpital en passant par l'intérim. De la Somalie à la France en passant par l'Afghanistan. L'auteur raconte sa vie. Un brin égocentrique par moment avec une conclusion un peu alambiquée, cette aventure passionnante (puisque ça se lit comme un roman) donne un regard perçant sur le métier d'infirmier.

Corps et Âme, de Dominique Labarrière.
L'auteur n'est pas infirmière. Mais elle a côtoyé le milieu de l'hôpital au point de vouloir lui dédier un livre. Cet ouvrage décortique le fonctionnement de l'hôpital de façon prenante.

Infirmière. La passion de l'hôpital, de Michelle Bressand.
Cette infirmière a connu tous les niveaux de l'évolution de carrière d'une infirmière et même au-delà, puisqu'elle a même été rattachée au cabinet du ministre de la santé. Le monde infirmier lui doit beaucoup. Dans ce livre elle raconte le quotidien d'un hôpital à tous les niveaux qu'elle a pu connaitre (c'est à dire presque tous). Excellent bouquin.
J'ai aussi une petite collection de sites que je consulte régulièrement (enfin, Google Reader les consulte pour moi, c'est plus simple que d'aller voir tout les jours s'il y a quelque chose de nouveau).

Là encore, entrainez vous. Achetez un bouquin de culture générale dédié au concours IFSI et travaillez, travaillez, travaillez. Mettez vous dans les conditions d'examen : prenez un sujet au hasard et donnez vous 20 minutes pour le traiter en deux pages, rédaction comprise. Appliquez vous à bien écrire. Relisez vous et corrigez. Ce serait bête de perdre des points par ce que vous avez bâclé votre présentation et laissé des fautes d'orthographes.
[Commentaire de Yann] :
La pire erreur fatale lors des tests de Culture G et de l'oral est de croire qu'on veut vraiment votre avis sur la question posée... Le but du jeu est de montrer que vous êtes capables appréhender un sujet globalement et de façon rationnelle, tout le monde se fout de se que vous pensez vraiment... Alors donnez votre avis (parce que quand même sinon c'est bancal) mais à la toute fin et de façon sobre... après une analyse claire de tous les facteurs du problème...

L'épreuve orale.
L'oral se travaille dès le début. N'attendez pas d'être reçu à l'écrit pour penser à l'oral. Là encore, on vous demande de réfléchir et de vous exprimer sur un sujet de santé ou de société. Donc ce que vous allez travailler vous servira pour l'épreuve écrite aussi.
Mais on va aussi vous demander de vous exprimer sur votre motivation. Là encore, préparez vous longtemps à l'avance. Ecrivez votre histoire, ce qui a motivé votre choix, ce qui vous attire, tout. Ne mentez pas, vous vous feriez piéger par des questions un peu orientées. Puis recommencez. Réécrivez tout en vous plaçant d'un autre point de vue. Soyez incollable sur votre parcours. Imaginez toutes les questions qu'un jury pourrait vouloir vous poser et écrivez la réponse que vous donneriez.

Pour parfaire votre motivation et plaire un peu plus au jury, faites un stage d'observation. Je penses que c'est une clef de réussite au concours. D'abords par ce que vous passerez du temps avec des infirmières et que vous pourrez leur poser tout un tas de questions qui vont affiner votre argumentaire à l'oral et votre culture générale. Ensuite par ce que vous serez en condition réelle, que vous serez au clair avec vous même pour tester votre motivation. Vous serez donc encore plus à même de démontrer au jury que vous savez agir pour atteindre vos objectifs et que c'est vous qu'il doit choisir, et pas un autre !
Pour organiser un stage d'observation, prenez contact avec la DRH du CHU ou de la clinique du coin et ils vous orienteront. En général, il sont content de voir arriver des gens curieux.
[Commentaire de Yann] : 
Le stage est obligatoire !!! Ne commencez jamais le concours ou la formation sans savoir un peu ce qu'est ce métier. Il est très particulier et ne convient pas à tout le monde, alors renseignez vous tant qu'il est temps!!! Aucun livre ni aucun film ni aucun blog (sauf le mien bien sur ;)) ) ne pourra vous donner une idée claire de ce que c'est d'être ide alors allez-y voir!!!

Enfin, n'oubliez pas que c'est un concours et que le hasard joue un rôle important. Donc mettez toutes les chances de votre côté. Maîtrisez tout ce qui est maîtrisable.